Au fil de la Nature - Tissu biologique et mercerie écologique

Langue:

Éponge, micro-éponge et molleton

On n'a plus besoin de présenter le tissu éponge. Il règne dans toutes les salles de bain. Sa petite soeur, la micro-éponge, se caractérise par une plus grande souplesse et douceur. Le molleton présente pour sa part une face grattée molletonnée. Ces tissus offrent une très bonne résistance sur le long terme, une bonne tenue au fil des lavages et une capacité d'absorption optimale. C'est la raison pour laquelle on les choisit pour la confection de sortie de bain, de bavoir (Ex. 1), de lingette lavable ou pour réaliser le noyau absorbant de couches et serviettes hygiéniques lavables.

 

À NOTER :

La capacité absorbante d'un tissu diffère selon sa composition (matière) et son poids (longueur de fils utilisée pour sa confection). Ainsi, en règle générale, plus un tissu est épais, plus il sera absorbant. De même, un tissu en fibres naturelles absorbera plus qu'un tissu synthétique, mais séchera moins vite que le second. Du moins absorbant (= plus fin) ou plus absorbant (= plus épais), vous avez : micro-éponge mono-face / micro-éponge double-face / éponge et molleton. 

Les micro-éponges mono- et double-face sont des tissus stretch.

Quelle est la différence entre de l'éponge et de la micro-éponge ? Que veut dire "mono-/double-face" ? L'éponge est un tissu relativement épais, qui présente des grosses boucles sur les deux faces du tissu. On l'utilise pour confectionner des linges, des sorties de bain, etc. Les micro-éponges ont des petites boucles, ce qui rend le tissu plus fin et plus souple. On les utilise pour la confection de lingettes, disques démaquillant ou comme tissu absorbant pour les confections lavables, telles que compresses d'allaitement, serviettes hygiéniques, couches lavables, etc.. La micro-éponge mono-face présente une face bouclée et une face en jersey. C'est le tissu le plus fin de la gamme. La micro-éponge double-face présente deux faces bouclées.

 

Marques


  •  

    004179 387 06 29 (français)

  •  

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

  •